• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

Archives

Archive pour octobre 2009

SSJ

Des anciens du Séminaire Saint Jean de Bossangoa ont eu envie de produire un

dossier concernant leurs souvenirs des années lumineuses passées dans cette maison. Certains d’entre nous, peut-être même un grand nombre, y ont vécu une sorte de << paradis >>. Serait-ce une illusion ? Nous ne pensons q’un message est peut-être à faire connaître, au moins pour l’avenir du SSJ, de notre pays de Centrafrique…

     Nous lançons cet appel à tous les << Anciens >>, élèves ou professeurs, qui ont vécu au SSJ  :

Nous vous demandons, si vous le voulez bien, de nous faire parvenir vos souvenirs, très concrets. Nous ne voulons PAS des << généralités >> , mais des faits concrets vécus durant vos années au SSJ.

Ci-dessous une liste de considérations pour vous aider ; mais ce n’est << pas un plan de travail >>. Ce que nous enverrez ne sera qu’une première étape. Ensuite, nous réfléchirons à partir de vos témoignages : comment organiser tout ça pour en faire un dossier pertinent ?répondez-nous, disons d’ici Pâques 2008. Merci

Où et pourquoi chercher dans vos souvenirs

Des souvenirs concrets :

-concernant:

-les bâtiments eux-mêmes, constructions, aménagements, ngangou na ta…

-les séminaristes, leur vie, leurs activités, leurs relations à l’intérieur, à l’extérieur…

-les << formateurs >>, religieux ( Sokaï, Gumus, L’homme de …), coopérants,  stagiaires,…

-les employés sans lesquels le SSJ n’aurait pas pu tourner…(<< la grailles est née avant Jésus-Christ >> , disait pertinemment ou impertinemment Wanfiyo quand il était en 6°: voilà un << souvenir concret >> de Roland à titre d’exemple !)

- en vue d’en dégager quelques impressions dominantes qu’il en reste pour vous aujourd’hui .

NB: ces souvenirs ne sont pas nécessairement tous des sentiments d’admiration !

Critiques ou interrogations peuvent s’y mêler.

Envoyer réponses au choix :

- François Boute : 1, les chenes ,42290 SORBIERES ( françois.boute@wanadoo.fr )

-François Ngaté : 188, chemin de gibbes , 13014 MARSEILLE ( françois.Ngate@9business.fr)

-Roland Le Marchand : 2, N.D des Roches , montée du Bruchet ,38150 ANJOU

-Nicolas Noziel : 24 , rue brabant , 25000 BESANCON ( nicolasnoziel@hotmail.com )

-Rogon Wilfried Kakoubanga : 40, rue de la cité, 69003 LYON ( kakoubanga@voila.fr )10002471.jpg

1000243.jpg



une richesse humaine, fraternelle et spirituelle

Il y ‘ a  de cela quelques mois , mon second fils Cédric qui fréquente le lycée des martyrs ,s’ est rendu au domicile d’un de ses collègues de classe. Le collègue n’est pas là mais son papa est présent. Un dialogue s’en suivi:

Cédric : Bonjour papa, je voudrais voir mon collègue M. Tina

Papa : Il est sorti. Que lui dirai-je à son retour?

Cédric : Que son collègue Cédric est passé, mais l ‘a manqué

Papa : Cédric qui?

Cédric : Cédric Thoka

Papa : Thoka ? … Comment tu écris Thoka?

Cédric : T-H-O-K-A

Papa : ( tout sourire et les bras ouverts ) Tu sais quoi? tu es mon fils!

J’ai étudié  avec ton papa au Séminaire St Jean! Je suis heureux de faire ta connaissance……

En effet, je suis rentré au Séminaire St Jean de Bossangoa en octobre 1969 avec TINA Cyprien. Nous étions les  » 2 T  » de la classe: -Thoka Guy-Alain

- Tina Cyprien

 » L ‘ histoire  m’a été rapportée par Tina lui-meme » . J’ai trouvé que c’est une histoire formidable qui illustre et consolide dans le temps et l’espace les relations de fraternitéque nous avons tissées au séminaire. La spontanéité avec laquelle Tina s’est éccrié  » mais tu es mon fils!  » m »a fait monter l’émotion a tel point que je me suis retrouvé en face de l’immense richesse humaine, fraternelle et spirituelle que nous avons reçue de cet établissement. C’estbien d’évoquer les souvenirs du passé, mais c’est vraiment mieux de vivre hic et nuncce que ce passé nous a légué.

Guy-Alain THOKA